Docteur Pierre NAHON

Chirurgien
Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique


BLOG de Pierre NAHON > Le changement systématique des prothèses mammaires est une attitude commerciale

Chirurgie esthétique: quand changer ses prothèses mammaire
< Retourner à la liste des articles
 


13 décembre 2010

Chirurgie esthétique : Il n’y a pas lieu de changer ses prothèses mammaires systématiquement

Rien ne justifie le changement systématique des prothèses mammaires

J’ai toujours dit qu’il n’y avait aucune raison valable de changer les prothèses mammaires tous les 10 ans. Pourquoi en effet changer des prothèses mammaires en bon état qui peuvent rester en place encore pendant des dizaines d’années ? La seule raison valable serait que leur éventuelle rupture fasse courir un danger à la patiente ou que la mise en place de prothèses neuves soit plus difficile.
Or de ces deux raisons, il n’est rien.

Changer un implant mammaire défectueux ou rompu n’est pas plus difficile que de remplacer un implant en bon état

La procédure est la même, seul un temps de nettoyage un peu plus long est nécessaire si la prothèse était remplie de gel de silicone.

La rupture d’un implant mammaire peut passer complètement inaperçue

la rupture d'un implant mammaire peut passé inaperçu
Une patiente est porteuse d’implants mammaires depuis 7 ans. Sa mère est soudain atteinte d’un cancer du sein. Elle se fait soigner et le médecin conseille à sa fille de faire une mammographie de dépistage. Le radiologue élimine une lésion du sein mais découvre fortuitement la rupture de l’implant mammaire droit. Tout le gel de silicone est sorti de l’enveloppe de la prothèse et se trouve libre dans la loge péri-prothétique. La patiente ne présente aucun signe clinique, les seins sont souples et jolis. La prothèse est peut être rompue depuis des années.
Lors de l’intervention, on retrouve le gel de silicone dans la capsule péri-prothétique et l’enveloppe de silicone de la prothèse, derrière le gel. On extrait le tout facilement et l’on pose des implants mammaires neufs. Les suites sont simples.

Il faut par contre faire des mammographies de contrôle systématique chez les porteuses d’implants mammaire

Les patientes porteuses de prothèses mammaires doivent faire des mammographies de contrôle systématiques en l’absence de tout signe clinique. Même si tout va bien, que les seins sont souples, indolores et jolis, les prothèses doivent être contrôlées. Chez les patientes de plus de 40 ans, ces contrôles se font lors des mammographies systématiques de dépistage du cancer du sein. Chez les patientes de chirurgie esthétique, plus jeunes, il faut y penser et prescrire cet examen.Tous les médecins en relation avec la patiente sont habilités pour le faire.


< Retourner à la liste des articles
 
Voir les commentaires (2)

Poster un commentaire