Docteur Pierre NAHON

Chirurgien
Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique


BLOG de Pierre NAHON > chirurgie esthetique : sites, informations, publicité, escroquerie

les charlatans s'enrichissent en chirurgie esthétique
< Retourner à la liste des articles
 


29 avril 2011

Les escroqueries en chirurgie esthétique

SITE INTERNET : PUBLICITÉ ou INFORMATIONS

Un site internet est la vitrine d’un professionnel, mais bien plus encore c’est le reflet d’une personnalité. On doit théoriquement y trouver une cohérence dans le propos. Si internet tient une place tellement importante pour les utilisateurs en quête d’informations sur la chirurgie esthétique, ils doivent aussi comprendre qu’ils détiennent là, un moyen nouveau, pour décrypter les vrais messages des communicants. La création graphique et la conception des textes renseignent terriblement sur le chirurgien. Le survol rapide est certes intéressant pour une information ponctuelle sur la chirurgie esthétique, mais l’analyse en profondeur est indispensable pour le choix d’un chirurgien esthétique. Sur ce site comme dans ma pratique quotidienne j’espère que l’internaute saisira que le personnage principal pour moi est toujours le patient.
Pierre Nahon

LES MAUVAIS PROCÉDÉS DU MARCHÉ DE L’ESTHÉTIQUE

Après les implants mammaires non conformes des laboratoires PIP, la lipolyse ( technique de destruction de la graisse par injection de substances diverses) vient d’être interdite. Ces deux faits ont un point commun : l’utilisation de techniques ou de produits à faible coût de revient revendus à prix d’or dans un but strictement commercial au détriment du consommateur.
Malheureusement ces deux cas ne sont pas isolés et on peut même dire que la plus grande partie des produits ou techniques de médecine esthétique et certaines de chirurgie esthétique obéissent à cette règle.
Si on appliquait au fils d’or, injections de graisse, macrolane, laser, ultrasons, et dizaines d’autres soit disant procédés révolutionnaires, les règles des médicaments, tous seraient très certainement interdits.
La tolérance dont bénéficient toutes ces méthodes fait la fortune des exploitants et le désespoir des patients crédules.
Aujourd’hui on commence seulement à interdire difficilement ceux dont les effets néfastes sont avérés, mais le consommateur doit bien comprendre que le meilleur produit pour l’escroc est celui qui est inefficace et avec le moins de risque possible du fait même de cette inefficacité ; Celui qu’il pourra vendre, sans crainte de poursuites pour sa seule absence de résultat.
Tous les jours des millions de patients utilisent un produit ou une méthode inefficaces en enrichissant tranquillement celui qui les vend.
Alors c’est à eux en définitive d’être moins naïfs et de savoir rester sourds aux fausses promesses des charlatans.


< Retourner à la liste des articles
 
Voir les commentaires (4)

Poster un commentaire