Docteur Pierre NAHON

Chirurgien
Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique


BLOG de Pierre NAHON > Lettre au Conseil de l’Ordre des Médecins

Il faut surveiller les pratiques frauduleuses des chirurgiens esthétiques


Chirurgie esthétique, Paris : Lettre d’interrogations au Conseil de l’Ordre des Médecins

Conseil de l’Ordre Départemental des Médecins de la ville de Paris

Paris le 21 juin 2010

Madame la Présidente et chère consœur,

Je souhaite attirer votre attention sur le comportement du Docteur O. inscrit à l’Ordre de Paris . Lors d’une émission télévisée diffusée le 20 juin sur France 3 Paris, (« On en parle à Paris » de Paul Wermus à 11h30) à laquelle je participais, il a, à mon sens, enfreint le secret professionnel, en emmenant avec lui une patiente qu’il avait opérée dans le but de la faire témoigner de son « expérience » (son nom figure en toutes lettres sur le site de l’émission).

Cet accroc à la déontologie, consentie probablement en échange de la publicité directe faite par la patiente au praticien semble devenir la règle. Plusieurs autres confrères se sont récemment livrés à ce même exercice sur M6, TF1, Direct 8, le dernier en date étant le Docteur C. dans « Télé Matin » sur France 2 du 15 juin (filmé avec une patiente dévêtue dans son cabinet).

Ces infractions répétitives sont à l’origine de la dégradation progressive des relations de confiance entre les patients et les spécialistes de cette discipline. Je vous rappelle que la plupart d’entre eux sont des chirurgiens ayant satisfaits à plus de 15 années d’études et n’apprécient guère de passer collectivement pour des commerçants par la faute de quelques uns.

Il ne m’apparaît pas souhaitable pour l’avenir de notre médecine et plus particulièrement pour celui de la Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique, à l’heure même où nous cherchons à établir des principes déontologiques communs à toute l’Europe, de laisser ainsi en France tomber en désuétude le premier d’entre eux. Je vous fais donc part de mes interrogations en vous demandant de bien vouloir me donner votre sentiment sur les suites que vous entendez donner à ces événements.

Je vous prie d’agréer Madame la Présidente et chère consœur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Pierre NAHON